image link

Des conseils exclusifs lors d’un shopping personnaliséPrenez rendez-vous gratuitement >

5 x Leading Ladies

Ces 5 jeunes femmes Juttu étaient présentes dès le premier jour. Elles se remémorent 5 années beJUTTUful et rêvent de nouvelles boutiques, collections inspirantes et encore plus de friends.

Who are?

 

Hanneleen Van Nuffel (aujourd’hui : Juttu Brand Coordinator / avant : graphiste ) Vicki Pyliser (aujourd’hui : Marketing Manager Operations / avant: Assistant Marketing Manager) Anja De Bosscher (aujourd’hui : District Manager / avant : Sales Coach) Line Vanvoorden (aujourd’hui : Coordinator Visual Merchandising / avant : Visual Merchandiser) Margo Gijsbrechts (aujourd’hui : Buying Manager / avant : Buyer Fashion Women)

Comment tout a commencé …

Margo : « J'étais membre du groupe de réflexion et, dès le début, une ambassadrice clé du projet Juttu. Le remue-méninges sur un tout nouveau concept store était tellement passionnant que nous avons, à plusieurs reprises, continué nos réunions jusque tard dans la nuit, un verre à la main. Le point de départ ? Dream big. La prémisse ? Un magasin qui pourrait être feuilleté comme un magazine. Et bien qu’en cours de route, nous avons évidemment dû faire des compromis commerciaux, nous étions si fiers du résultat. Je me souviens surtout d'une équipe passionnée et pleine d’enthousiasme. Une équipe qui ne comptait pas ses heures, même de nuit, pour réaliser ce premier magasin. »

Line : « C’est exactement comme ça que je me rappelle nos débuts. Les derniers jours avant l'ouverture, nous travaillions jusqu'à 2 heures du mat’ et à 6 heures, nous étions de nouveau opérationnelles. Je me souviens avoir pensé que je n'entrerais plus jamais dans une boutique sans me demander comment et pourquoi certains meubles et produits étaient disposés de cette façon ci ou là (rit). »

Vicki :  « Il y avait tellement d'énergie pendant le démarrage. C'était génial de voir toutes ces pièces du puzzle s'emboîter les unes dans les autres. »

Hanneleen : « Bien que responsable de l'identité graphique de Juttu et chargée de la communication des histoires de nos marques, j’ai rapidement dépassé les frontières de ma “mission”. Et cela vaut pour toutes celles qui ont été impliquées dans Juttu dès le premier instant. Nous rêvions tellement fort de cette ouverture. Surtout la dernière semaine, nous dormions à peine et avons survécu grâce à l'adrénaline. Juste avant l'ouverture, tout le monde – quelle que soit sa fonction – passait encore des vêtements à la vapeur (rit). C'était de la folie, j'ai adoré. Le dynamisme, l'engagement, l'amour pour le projet étaient immenses. »

Anja : « Je me souviens avoir donné une formation à nos conseillers commerciaux dans les semaines précédant l'ouverture. Cette formation avait lieu au dernier étage du Juttu Anvers. Pendant un certain temps, il n’y avait pas d’escaliers et nous devions sortir par la fenêtre et descendre par une échelle improvisée. En plein cœur du Meir. Un spectacle hilarant, je n’en doute pas. »

Le plus important défi

Line : « En termes d'atmosphère et de design, mon travail consistait à transmettre l’impression d’être dans une boutique, tout en étant dans un grand magasin sur le Meir. Bien que le style de base de Juttu est assez épuré, j'ai toujours essayé d'y ajouter suffisamment de chaleur et d’ambiance. Entre-temps, notre style a évolué vers quelque chose de plus chaud, des formes plus organiques. Et même si chaque magasin est un peu différent et qu'il est amusant d'expérimenter à droite et à gauche, c'est un véritable défi d’assurer la même sensation dans chaque magasin. »

Anja : « En tant qu’équipe de vente nous avons dû traduire la convivialité d’une petite boutique chez Juttu. Nous voulions faire une différence en termes de service à la clientèle. Nos conseillers commerciaux mettent l'accent sur la convivialité, un accueil chaleureux et une facilité d'approche. Mais ils doivent également être en mesure de raconter l'histoire de nos marques, avoir une connaissance des produits et pouvoir donner des conseils de style. Nous continuons d’ailleurs à travailler ça. »

Hanneleen : « Nous avions toutes travaillé si intensément sur le projet Juttu que j'ai eu beaucoup de mal à lâcher prise. Une fois le magasin ouvert, c'était aux vendeuses et vendeurs de gérer Juttu. Je me souviens très bien de ce premier mois – au grand dam de mon copain – où je passais tous mes week-ends chez Juttu et ne pouvais résister à l'envie d'accrocher les vêtements un peu plus droits sur leur porte-manteau et de remettre les pots d’une façon un peu plus attrayante (rit). Dans mon travail, j'ai eu du mal avec l’évolution commerciale de Juttu. Bien sûr, c'est une bonne chose, mais on souhaite tout autant rester proche de sa vision originale. C'est difficile de voir son bébé grandir, se diriger dans une direction contraire de celle qu’on avait en tête. »

Margo : « Pour moi aussi, le défi reste de trouver un équilibre dans le domaine de la mode. Une harmonie entre ce qui inspire et ce qui est, commercialement parlant, un succès. »

Vicki : « Je suis d'accord. Les tensions entre vision et objectifs commerciaux sont énormes. Parfois, nous devons prendre des décisions purement commerciales, juste pour être en mesure de soutenir des marques plus exclusives ou moins accessibles, par exemple. À l’avenir, j'aimerais conquérir de plus petites villes avec Juttu. Je rêve de petits magasins avec encore plus de produits locaux. Support your locals, c'est un must, aujourd’hui plus que jamais. »

Marque préférée de Juttu ?

Anja : « Nathalie Vleeschouwer. Belge. Féminine. Colorée. Je portais la marque il y a cinq ans lors de la soirée d'ouverture de Juttu et je suis toujours aussi fan. »

Vicki: « Moi aussi je suis une grande fan de Nathalie Vleeschouwer. Mais j’aime également les produits de soins de Korres et de Madara. Leurs fragrances sont absolument délicieuses. Chez moi, je possède des bâtonnets de parfum signés Juttu. Quoique l'odeur me rappelle parfois un peu trop le travail (rit). Savais-tu qu’en cinq ans, Juttu a vu défiler plus de 300 marques ? C'est énorme. Il y a quelques articles que j'associe irrémédiablement à Juttu : les paniers de Hadithi, par exemple, mais aussi les sacs à main de Matt & Nat et les plantes d'Ogreen. »

Line : « Exact, et les plantes de Bluet sont top, elles aussi. Dès son démarrage, le vert a été et ne cesse d’être une valeur fondamentale dans le monde de Juttu. J'ai encore des plantes achetées chez Juttu il y a cinq ans. Dans le département fashion, j’ai une prédilection pour Minimum, une grande marque scandicool, minimaliste, féminine et qui en jette. »

Margo : « Choisir UNE marque, c'est comme demander à une mère de choisir entre ses enfants (rit). Mais avec certaines marques, il est vrai que j'ai plus d’affinités qu’avec d'autres. Wearable Stories de Loredana Falone, par exemple. Une marque belge et tendance qui porte beaucoup d’attention à la durabilité. Le contact avec Loredana est également très agréable. »

Hanneleen : « Les marques fashion Selected, Wearable Stories et FRNCH parce qu’elles correspondent parfaitement à mon style : minimalisme avec une certaine allure. La marque d’articles d’intérieur Doing Goods, car elle constitue en parfait équilibre entre kitsch et cool et elle produit tout en respectant le principe de durabilité. J'ose me lâcher dans le rayon d’articles d’intérieur de Juttu. Je suis également d’avis que Pomax soit une super marque. La marque est belge et a évolué ces dernières années, passant d'un design rustique à un design épuré. Oh oui, et HK Living aussi ! Vraiment impossible de faire une choix parmi toutes ces belles choses... (rit). »

Le meilleur Pop-up ?

Margo : « Notre premier – Maurice Knitwear – a connu un succès immédiat. La fondatrice Véronique Leysen et Juttu formaient un super match. L'ambiance était au rendez-vous. Je suis également fière de la marque pop-up actuelle Moto Moto qui correspond parfaitement à la vision de Juttu : une histoire durable et une touche branchée sur un fond belge. Mon écharpe Maurice et chouchou de Moto Moto font partie de mes accessoires préférés. »

Anja : « Je me souviens surtout des pop-ups de Underprotection et Love Stories parce que je trouvais tellement insolite de voir des sous-vêtements, des pyjamas et du homewear à la mode chez Juttu. »

Line : « OYOY. Moi-même, maman d'un bambin, j'aimais avoir la chance de travailler avec de beaux articles pour enfants. »

Hanneleen : « Les classiques du printemps : Magliamo + Brooks ou les vêtements de cyclisme rétro et accessoires de vélo durables. Je suis responsable de la mise en place des Espaces Pop-up et j'ai dû convaincre plus d’une personne pour ce pop-up-là. J'étais donc très heureuse d’obtenir un si bon score. Ce Pop-up était atypique par rapport à Juttu et c'est exactement ce qui m’a fait du bien : que nous puissions faire quelque chose de complètement différent dans cet “espace” séparé. En plus, j'adorais le cyclisme à l'époque, ce qui a certainement lien avec ce Pop-up (rit). J'aime toujours les Pop-ups. J’achète belge, car au final, c’est de ça qu’il s’agit : donner une chance aux nouvelles initiatives locales auprès d'un public plus large, ainsi que les guider. »

Vicki : « Les Pop-ups “J'achète belge” sont mes préférés. Nous donnons aux talents belges prometteurs une plateforme, un coup de pouce supplémentaire. Œuvrons à ce que ça devienne une des missions de Juttu. »

Paramétrage des cookies pour une meilleure expérience en ligne avec Juttu

Juttu.be utilise des cookies marketing, analytiques et fonctionnels et des technologies similaires. Des tiers et des réseaux sociaux peuvent également placer des cookies via notre site. En sélectionnant « accepter les cookies », vous acceptez cette option. Nous enregistrons vos préférences concernant l’utilisation des cookies sur notre site Internet pour une durée de deux ans. Vous pouvez modifier vos préférences en bas de chaque page du site.