5 astuces pour un voyage durable

Commençons avec la mauvaise nouvelle : le voyage le plus écoresponsable est un aller-retour destination ton jardin. Toutefois, on peut imaginer que, parfois, tu souhaites voyager au-delà de cette haie de hêtres et peut-être même découvrir comment vivent les autres cultures. On a compris, et c’est pourquoi on t’offre quelques astuces afin de voyager tout en réduisant un maximum ton empreinte écologique, tant sur la planète que sur ses habitants.


ASTUCE N° 1 : NE CHERCHE PAS TROP LOIN

Le paradis est à portée de main et rien ne t’oblige donc à prendre l’avion une énième fois pour le trouver. Des pays comme la Croatie, la Grèce ou la Slovénie sont à même de t’offrir des plages somptueuses et une nature à l’état pur. En restant en Europe, tu peux même envisager un voyage en train ou en bateau, de quoi maintenir une faible empreinte carbone. 

ASTUCE N° 2 : COMPENSE

Tu te décides quand même pour une destination lointaine en avion ? Dans ce cas, évite les escales et effectue éventuellement une compensation des émissions du kérosène et des gaz à effet de serre rejetées dans l’atmosphère. Des organisations, telles que Greentripper, CO2logic, Greenseat ou encore Atmosfair calculent le montant dont tu es redevable afin de compenser tes émissions et t’aident également à investir cette somme dans des projets écologiques. 

ASTUCE N° 3 : NE LAISSE RIEN DERRIÈRE TOI

 « Je prends uniquement des photos et ne laisse que mes empreintes de pieds. », voilà qui résume bien ton nouveau mantra de voyage. Ne prends rien qui provient de la nature et surtout, ne laisse rien derrière toi. Ne t’aventure jamais en pleine nature sans accompagnement local, cela risque de nuire à l’environnement.

ASTUCE N° 4 : VOYAGE À ÉCHELLE LOCALE

Opte, autant que possible, pour un tourisme communautaire, un type de tourisme où les locaux sont étroitement impliqués. Tu soutiendras la population indigène et apprendras réellement à connaître le pays. Au lieu d’un séjour tout compris, pourquoi ne pas réserver un petit hôtel familial ? Choisis également une nourriture produite sur place, bénéfique pour l’environnement et l’économie locale. Qui plus est, c’est la seule manière de goûter aux spécialités de la cuisine locale. En matière de souvenirs, essaie de les acheter chez le fabricant, une bonne manière de soutenir l’artisanat local. N’oublie pas de demander quels matériaux ont été utilisés et ne t’offre rien en plastique non recyclé ou à base d’animaux en voie de disparition. Dans certaines cultures, il est usuel de marchander, ce qui ne signifie toutefois pas que tu dois y aller in extremis. N’exagère pas, mais ne sois pas pour autant gêné d’accepter les coups de main des locaux : prends un tuk-tuk, engage un guide local. Ne lésine pas sur les petites dépenses et n’oublie pas de laisser un pourboire. Dans le secteur du tourisme, les salaires sont souvent très bas. 

ASTUCE N° 5 : NE GASPILLE PAS D’EAU & D’ÉNERGIE

Prends des douches rapides et ne demande pas à ce que tes draps et serviettes soient remplacés quotidiennement. Savais-tu qu’il n’est d’ailleurs pas conseillé de faire usage des services de blanchisserie des hôtels ? Les vêtements sont souvent lavés séparément pour chaque hôte, ce qui gaspille donc d’importantes quantités d’eau. Quand tu quittes ta chambre, éteins bien les lumières, l’airco et la télé. De temps à autre, n’hésite pas à faire usage de la plaquette « Ne pas déranger » sur la poignée de la porte, cela évitera que le personnel d’entretien fasse usage de produits chimiques nocifs.

À la recherche d’une destination de voyage ? Ces pays sont du tonnerre ! Tendance, torride & titillant !