Shoppe 2 pièces = remise for ju ! Shoppe femme | Shoppe homme

Interview avec Thibault Delbarge de Oceans The Brand

Parce que nous aimons aussi nager à contre-courant, une conversation avec Thibault Delbarge.

Qui est-ce ?

Thibault Delbarge

Âge : 30

Origines : België

Expériences: a fait des études de marketing et management international. Travaille dans le monde de la finance avec une attention particulière sur la gestion de patrimoine et un intérêt dans l’investissement durable. A voulu avoir un impact positif et écologique lui-même.

Job : fondateur et CEO de Oceans The Brand  

Passion : voyager et toujours voir l’océan

À propos de ?

Oceans The Brand

Depuis : 2018

C'est quoi : swimwear pour hommes

Fabriqué avec : du plastique recyclé récupéré dans les pays du tiers-monde

Mission: des océans sans plastique et sensibiliser les gens à l’environnement

Style: écoluxe ou bien branché, qualitatif, doux et confortable

Chez Juttu: 6 shorts de bain, basiques avec imprimé tendance et message subtil

Une tortue ne voit plus la différence entre une méduse et un sachet en plastique. Nous devons faire quelque chose…

Océan de vitamines

 

« Je suis né dans la plus belle station balnéaire de notre pays : Le Coq. La plage était mon terrain de jeu et, comme pour tous ceux qui grandissent en bord de mer, j’ai l’océan dans la peau. N’importe où que j’aille, je veux voir l’océan et sauter dedans, comme lors de mes voyages en Thaïlande, à Bali et l’île Maurice. C’était à ces endroits-là que j’ai été confronté avec la pollution de plastique qui attaque les plages, les océans et leurs habitants. C’est terrible à voir, tous ces déchets dans un cadre paradisiaque. Les déchets en plastique sont toujours transportés à partir de l’occident vers ces régions pauvres où l’on ne réalise pas l’impact sur l’environnement. Le plastique y est brûlé ou jeté dans l’eau. Par an, plus de huit millions de tonnes atterrissent dans l’eau, ce qui coûte la vie à des millions d’animaux. Hallucinant ! Des actions de nettoyage sont des initiatives formidables, bien sûr, mais je me demandais surtout ce que l’on faisait de tout ce plastique après. Il s’avérait que le plastique était collecté, mais à peine recyclé. Voilà comment la graine s’est plantée… »

Déchets transformés en shorts

« Lors de « Mai sans plastique », en 2018, Oceans The Brand a été lancé : de jolis shorts de bain fabriqués avec du plastique recyclé. L’entreprise internationale Repreve récupère du plastique pour nous dans les pays du tiers-monde. Le plastique ne provient pas forcément de l’océan, mais ça n’a jamais été indispensable pour nous : du moment que ça ne finit pas dans l’océan. Ensuite, nous travaillons avec une usine suédoise en Thaïlande. Nous sommes surs des conditions et des salaires équitables. Le plastique y est recyclé en poussière et nos shorts de bain sont fabriqués selon des designs belges. Les clients sont encore trop souvent méfiants par rapport au tissu, c’est pourquoi nous sommes si heureux de la collaboration avec Juttu : vous pouvez toucher par vous-même et vous rendre compte de la douceur. Nous proposons des shorts basiques, comme des pièces imprimées avec un message subtil, comme des arêtes de poisson ou des bouteilles en plastique. Nous ne fabriquons pas du swimwear pour des écologistes. Je pense que la durabilité nous concerne tous, peu importe la couleur politique ou le style de vie. Nous faisons d’abord des produits à la mode, via ces produits nous voulons atteindre un maximum de personnes et ainsi transmettre notre message. »

Optimiste

« Bien que les gens s’intéressent de plus en plus à la durabilité, il y a encore beaucoup à faire. Via Oceans, nous voulons susciter des prises de conscience, aborder la problématique et éviter ainsi qu’encore plus de plastique se retrouve dans nos océans. Nous ne voulons pas jouer sur le sentiment de culpabilité ou choquer les gens avec des messages sinistres et sombres, mais nous voulons offrir une belle alternative positive. Je pense que nous pouvons encore inverser la tendance, nous avons tous un rôle à jouer pour l’environnement. Vous voulez acheter un short de bain cet été ? Optez alors pour un exemplaire branché, de qualité et durable. »

6 questions rapides

1. Devise(s) ?

« “Il n’y a pas de temps (ni de plastique) à perdre” et “Il n’y a pas de planète B”. C’est sur cette planète que nous vivons, alors il faut mieux prendre soin d’elle, encore aujourd’hui. La planète Mars n’a pas d’aussi beaux océans. »

 

2. Source d’inspiration ?

« Il n’existe pas d’inspiration aussi grande que l’océan et la vie maritime. Pas de donuts sur les shorts de bain de notre collection… »

 

3. Pièce préférée de la collection SS19 ?

« Le Bondi Short, inspiré par l’image d’une tortue qui avale un sachet en plastique au lieu d’une méduse. Les animaux ne voient plus la différence entre ce qui est vivant et ce qui est en plastique. Le short est non seulement très chouette, mais il véhicule aussi un message puissant. »  

 

4. Admirer ?

« Le néerlandais Boyan Slat, fondateur de The Ocean Cleanup. Chapeau bas pour ce jeune d’une vingtaine d’années qui a su monter un projet si ambitieux. Il a continué, malgré des contretemps. Son cran, d’aborder des sociétés pour collecter des fonds et de nettoyer ainsi nos eaux internationales, inspire. »

 

5. Le plus beau compliment ?

« Ça fait du bien quand quelqu’un du monde de la finance me dit que nous avons un impact, que nous sommes plus qu’une simple belle histoire de marketing. Mais je suis aussi très heureux quand quelqu’un est sincèrement surpris par la douceur et le confort de nos shorts. »

 

6. Que pensez-vous de notre thème #itsgettinghotinhere ?

« Quand il fait chaud, il vous faut un short de bain. Mais ça me fait également penser au réchauffement de la planète. Sur ce plan, je pense que de petites adaptations peuvent faire une grande différence : il n’est pas nécessaire de manger de la viande tous les jours, les pailles sont totalement inutiles, portez un cabas pour faire vos courses et optez pour une mode recyclée. »