Vu dans Juttugram

#ISAYTAKEMEOUT

 

Hello ju ! Les meilleures nouvelles, les plus belles histoires et les shoots les plus inspirants sont à lire et admirer dans notre journal bimensuel Juttugram (gratuit chez Juttu !). Et encore une bonne nouvelle, si tu as loupé notre édition papier – ou s’il y a un truc que tu veux revoir – les articles sont à voir ici aussi.

 

Dehors c’est mieux. C’est pour cela que, pour la dernière édition de notre journal Juttugram, nous avons quitté notre petite couverte bien douce et que nous avons passé la porte. La terrasse a reçu un relooking du Sud et notre garde-robe est en fleurs (Lui /Elle). Nous avons discuté avec l’homme derrière la marque cool Bask in the Sun (Interview) et avec la femme derrière la marque espiègle de lingerie Love Stories (Le Dernier Mot). Nous avons aussi mangé dehors, dans l’herbe et en terrasse (Culi). Pour avoir un peu de Juttu chez soi, regarde nos conseils pour l’intérieur (Déco). Et découvre les endroits où nous aimons passer des bons moments quand nous ne travaillons pas (Les Bonnes Adresses). Dehors ou dedans, dans une tenue hyperconfortable et avec tous ces articles qui inspirent. Lis. Aime. Répète. Voilà, c’est nous !

Lookbook: la vie en fleurs

La main verte & des fleurs de toutes les couleurs.

DID JU KNOW…

… que la marque britannique Ben Sherman donne à des chemises classiques et un peu ringardes une touche spéciale avec des couleurs et imprimés funky ?
Les groupes pop britanniques comme Blur et Oasis adorent.

 

TENDENCE RÉPÉRÉE!

Orange is the new black. Piquant, flamboyant et dynamique !

 

Stay in - Go out

Buller dans le canapé ou s'offrir une virée ? Ne cherchez plus : avec ces 64 accessoires, les deux sont permis ! #isaytakemeout #dedansdehors

 

Shoppe tous les produits

Le poster de Sebastiaan Van Doninck

Origine : Belgique

Job : surtout connu et réputé en tant qu’illustrateur de livres d’images pour enfants, mais il crée également des affiches et flyers et a aussi réalisé des illustrations pour des magazines comme Humo, Knack Weekend, De Morgen Magazine et le magazine d’art anglais Nobrow. Sebastiaan Van Doninck donne cours à l’école Sint Lucas à Anvers (Art & Design).

Connu pour : Le grand Livre du Bonheur pour les enfants", "Le sortilège des enfants squelettes" et "Kat : met hoofdletter K".

Style : coloré avec une touche sombre. Il dessine souvent la faune et la flore et aime mettre en avant des caractéristiques humaines sur des dessins d’animaux.

Plus d’info : sebastiaanvandoninck.com + suivez-le sur instagram @sebastiaanvandoninck  

“C’est drôle de voir comment un des personnages tire l’autre, littéralement, vers l’extérieur. Par le col, même. Mais il y a aussi un sens plus profond : le dessin fait référence à la génération de grévistes pour le climat et à l’activisme grandissant au sein de la société. Il est temps de passer à l’ACTION. Rester chez soi n’est plus de mise. ”

 

Télécharger le poster

Chronique

Qui est-ce ? Amandine Maziers. Journaliste et fashion editor dans la presse magazine lifestyle, Amandine Maziers a changé de vie en créant Haut les cœurs : des bouquets de fleurs belges et bios, vendus online et livrés à vélo dans Bruxelles.

Elle aime

les fleurs des champs, la musique malienne, les beaux mots, marcher, découvrir des œuvres d’art sur les murs, porter une combinaison en jeans, faire des couronnes de fleurs, aller au théâtre.

Il y a quelques semaines, sur la route des sports d’hiver, je m’effarais du nombre de déchets jonchant l’autoroute à la frontière franco-suisse. Des centaines de bouteilles en plastique, sacs, papiers, emballages… Ce matin, en accompagnant mes enfants à l’école, je ramassais les déchets sur notre chemin. Mot d’ordre : 

« nous sommes des amis de la nature ! » Mettant donc à contribution mes deux marmots de 4 et 10 ans.

Point d’intention de briller ici par un activisme facile ou des airs vertueux, mais les joyeusetés printanières laissent parfois un goût amer. Les grands pique-niques entre amis, balades dans les bois, foots improvisés, acrobaties dans les plaines de jeux – les envies de grand air – ont l’art d’entraîner des foules de déchets. Vrai paradoxe quand c’est justement du grand air qu’on veut profiter. Pourtant, les lignes bougent et les prises de conscience climatiques voient les idées se multiplier. Là où les esprits ronchons critiquent la jeunesse qui défile pour le climat parce qu’elle a des baskets aux pieds ou un smartphone en poche, j’aurais plutôt tendance à croire que c’est la multiplication des actions qui peut faire bouger le monde et changer les idées.

L’air de rien, il n’est pas rare qu’en ramassant les déchets jonchés sur le sol dans la plaine de jeux où mes enfants s’amusent, quelques enfants ou parents se mettent finalement à faire la même chose. On essaime ses idées comme on peut. D’ailleurs, le concept scandinave du plogging – du jogging en ramassant les déchets – réunit désormais des milliers d’adeptes et multiplie les événements et applis (Run Eco Team par exemple). L’air de rien, les multiples vidéos et initiatives de ces derniers mois – « J’peux pas j’ai climat » en Belgique par exemple, ou « il est encore temps » en France – ont sans doute vu certains enfourcher plus souvent leur vélo (l’appli Bike Citizens est une merveille pour se rendre compte que les trajets à vélo sont bien plus courts que ce qu’on s’imagine parfois, et propose des itinéraires intelligents avec piste cyclable ou route sans trafic élevé. Génial en ville). L’air de rien, les nombreux sujets, blogs et autres comptes Instagram sur le zéro déchet permettent de se rendre compte que bon sens, vrac, sacs en tissus, achats locaux, bocaux et cie sont 

 

“C’est la multiplication des actions qui peut faire bouger le monde et changer les idées”

 

bien plus accessibles au quotidien qu’il n’y paraît. On se met au shampooing solide, on teste les recettes de lessive que partagent sur leur blogs quelques âmes éclairées, on élimine tous les produits suremballés et on sort ses gourdes. L’air de rien, les écoles qui jouent le jeu du tri, des déchets fortement réduits ou de la conscientisation à l’écologie, forgent les esprits malins de demain. Et leurs parents par la même occasion.  L’air de rien, cette question climatique devenue centrale éveille les idées et les envies. Et c'est ce que le printemps peut aussi réveiller en remontrant ses beautés.

Deco: On est mieux dehors

1. La Danoise Pernille Stolz est tombée amoureuse de l’Inde et des accessoires hippie qu'elle a chinés pendant ses voyages. Elle a créé sa propre ligne d'objets d'intérieur, aux styles rustique et bohémien. Madam Stoltz soutient aussi un projet qui offre une éducation gratuite aux enfants pauvres d'Inde.

 

2. L'odeur de nos magasins Juttu vous enivre ? Lucky Ju, car vous pouvez avoir le parfum phare de Juttu (un mélange de violettes vertes, lotus, bois blanc et musc) chez vous.

 

3. La mission de la marque hollandaise  vtwonen est de vous inspirer avec de nouvelles tendances. Tellement que vous ne voudrez plus quitter votre maison, ni sa terrasse. La marque inspire avec, entre autres, une collection pour la maison one-step-ahead. Le style est décontracté, brut et scandinave.3. 

Ce qui se passe en terrasse, reste en terrasse.
 #isaytakemeout

Shoppe tous les produits

Culi: Déjeuner de printemps

1. Crackerquiche (pour 4 personnes) 200 gr de Crackers aux céréales complètes • romarin & mélange de graines, mixés finement • 4 œufs • 50 gr de beurre fondu • 2 c. à s. de pignons, mixés grossièrement • 2 x Bruschetta Artichaut & Tomate • 100 gr de lardons • 100 gr de champignons, en lamelles • 150 gr de mozzarella, en cubes • une poignée de cerfeuil • beurre • poivre et sel

La recette (45 min.) • Préchauffez le four à 180 °C. • Mélangez un œuf, le beurre fondu et les pignons avec les crackers mixés finement. • Versez le mélange dans une moule avec bord amovible, tapissé avec du papier cuisson et poussez bien sur les bords. Enfournez pendant 10 minutes. • Faites cuire les lardons jusqu’à ce qu’ils soient croquants dans une poêle sans matière grasse. • Faites dorer les lamelles de champignons. Ajoutez poivre et sel.• Battez les œufs restants. Ajoutez le mix pour bruschetta, les lardons et les champignons. Mélangez. Versez le mélange sur le fond cuit. Déposez des carrés de mozzarella et enfournez 25 minutes • Décorez avec le cerfeuil et servez tout de suite.

2. Salade de pâtes (pour 4 personnes) 500 gr de Spaghetti Bio al Peperoncino • 210 gr de Pesto Poivron Rouge & Aubergine • 120 gr de têtes d’asperges vertes • 200 gr de tomates cerises colorées • une poignée de feuilles de basilic • mélange italien • huile d’olive • poivre et sel 

La recette (30 min.) • Préchauffez le four à 200 °C. • Posez les tomates dans un plat, ajoutez de l’huile d’olive et le poivre et sel. Enfournez pendant 15 minutes. • Faites cuire les pâtes. Égouttez, mais gardez quelques cuillères d’eau de cuisson. Mélangez le pesto avec l’eau de cuisson et les pâtes. • Faites blanchir les têtes d’asperges pendant 5 minutes dans de l’eau légèrement salée. • Ajoutez les tomates et asperges aux pâtes et mélangez. • Finissez avec un peu de mélange italien et des feuilles de basilic. • Servez chaud ou froid.

3. Muffin banane - granola (8 pièces) 2 bananes • 4 œufs • 1 c. à c. de levure • 120 gr de Granola La Favo • une poignée de myrtilles 

La recette  (30 min.) • Préchauffez le four à 180 °C. • Écrasez les bananes avec une fourchette. • Mélangez les œufs un par un avec les bananes et la levure. • Ajoutez le granola et les myrtilles et mélangez bien. • Verser la pâte dans des moules à muffin, préalablement graissés. Enfournez pendant 20 minutes.

 

Shoppe tous les produits

Bonnes Adresses

Focus de cette édition de Juttu : la vie en extérieur. Nous avons compilé 7 bonnes adresses belges pour boire l'apéro en plein air ! #isaytakemeout

Gand

DOK

Le terrain du vieux port de Gand est un lieu de rencontre très animé jusqu'à la fin de l'été. Cette année, vous retrouverez au programme du DOK des fêtes, des marchés aux puces, des films, des concerts et des expos. Un nouveau quartier résidentiel sera construit ici dans le futur, mais d’ici là, vous pouvez nous trouver sittin’ on the dock of the bay avec un verre à la main et le regard rivé au loin.

Où ? Splitsing Koopvaardijlaan – Afrikalaan, 9000 Gand

Plus d’info : dokgent.be

 

 

Bruges

De Republiek

Dès les premiers rayons de soleil, on se sent bien sur la terrasse de De Republiek. On se croirait presque en vacances sous les lampions accrochés aux arbres. Les cocktails ou mocktails ne manquent pas pour parfaire l’ambiance estivale. Une petite faim ? Il y a un grand choix de suggestions du jour et de plats préparés avec des ingrédients venant de talents locaux. Et gardez un œil sur l’agenda, car il y a une foule d'événements créatifs au planning.

Où ? Sint-Jakobsstraat 36, 8000 Bruges

Plus d’info : republiekbrugge.be

Bruxelles

Au soleil

Il n’y a pas d’autre endroit où le soleil brille autant qu’Au Soleil, un café au concept bien trempé rue du Marché au Charbon. Au Soleil est un classique pour les Bruxellois. Vous y êtes loin du trafic et y mangez des choses simples (soupe, bolo, croque) avec une Westmalle Double, Chimay ou un verre de limonade bio. Rien de tendance, mais une atmosphère agréable et ce, du matin tôt à minuit.
Où ? Rue du Marché au Charbon 1000 Bruxelles

Plus d’info : facebook.com

Bruxelles

Kumiko

Kumiko s’inspire d’un Izakaya japonais, un bar typique de Tokyo où l’on aspire bruyamment ses nouilles et boit du saké. Chez Kumiko, il est aussi possible de commander, en dehors des spécialités japonaises, des hamburgers. De plus, ce hotspot a une grande terrasse relax où il fera déjà été au printemps. L'happy hour quotidien y est certainement pour quelque chose. Le bar est ouvert de 11 h 30 à…

Où ? Rue d’Alost 7, 1000 Bruxelles

Plus d’info : kumiko.be

Anvers

Bar Paniek

Voir le soleil se coucher dans le Schelde, c’est de nouveau possible à partir de mai sur la terrasse du bar (d’été) Bar Paniek, une initiative du collectif d’artistes Time Circus. L'ambiance est artistique, l'aménagement est écologique et harmonieux et, pas de panique, les bières ne sont pas chères. À l'abordage !

Où ? Kattendijkdok - Oostkaai 21B, 2000 Anvers

Plus d’info : facebook.com

 

Anvers

Café Kamiel

Le coeur du quartier 2018 bat dans le café populaire Kamiel. Il n’y a pas de meilleur endroit pour discuter que la terrasse XL, pendant que les petits se défoulent à l’aire de jeux en face. Au menu, vous trouverez des soupes, apéritifs, gâteaux et boissons préparés avec des ingrédients bios, peu de sucre et beaucoup de goût. Le jeudi soir, on y sert des spaghettis à volonté (avec ou sans viande) et pendant le week-end, les groupes, à partir de 15 personnes, peuvent venir bruncher.. N’oubliez pas de réserver, car Kamiel est le chouchou du coin.

Où ? Markgravelei 90, 2018 Anvers

Plus d’info : cafekamiel.be

Roulers

De Overburen

Chez De Overburen, vous mangez des repas originaux préparés à base de produits frais du jour. Le menu change tous les mois. Quand il fait beau, vous restez dehors. En été, la grande terrasse est le terrain de jeu de l’organisation KOER et vous pouvez profiter de fingerfood, de boissons relevées et de sons géniaux. Stay tuned!

Où ? Weverijstraat 24, 8800 Roulers

Plus d’info : deoverburen.be

 

Le dernier mot ! Love Stories

Interview

Dans notre Espace Pop-up, nous mettons en lumière des talents créatifs et entreprenants. Le dernier mot de cette édition va à la fondactrice et lingerie addict Marloes Hoedeman, fondatrice et designeuse de Love Stories.

Le nom "Bask in the Sun" fait référence à nos origines : le beau Pays basque. Mais il évoque aussi une expression, un style de vie. "Bask in the Sun" veut dire "se la couleur douce au soleil", mais aussi "avoir de la chance". Et nous en avons de la chance : c’est un luxe de pouvoir regarder l’océan chaque jour et de se promener sur la plage ou en montagne. En même temps, nous sommes conscients des changements de climat qui menacent cette belle nature. Nous savons très bien que nous travaillons pour une industrie qui contribue aux pollutions environnementales. C’est pour cela que nous travaillons avec du coton bio (label GOTS) et que nous teignons nos tissus dans un atelier écologique. 

 

Lis l'interview